Réadaptation

Selon l’OMS, « pour chaque personne qui meurt dans un accident de la circulation, beaucoup d’autres survivent avec des incapacités permanentes ».38 Une étude39 menée en France indique qu'une victime d'accident de la route sur trois présente une incapacité sur le long terme - 54% au niveau de la tête, 26% au niveau des membres inférieurs et 17% au niveau de la colonne vertébrale. Par conséquent, « les services de réadaptation constituent un volet essentiel de l’ensemble des soins initiaux et post hospitaliers dispensés aux blessés. Ils aident à minimiser des incapacités fonctionnelles futures et à préparer le blessé à reprendre une vie active dans la société. L’importance d’une réadaptation rapide est prouvée, mais on n’a pas encore cerné les meilleures pratiques dans les programmes de traitement. La plupart des pays doivent accroître la capacité de leurs systèmes de santé d’offrir des services de réadaptation appropriés aux personnes qui survivent à des accidents de la circulation. »40

carre56.jpg

Plus précisément dans le cadre de soins intensifs et post-opératoires, la prise en charge précoce en réadaptation est nécessaire afin d'éviter de graves complications et/ou d'atténuer leur effet sur de futures incapacités permanentes. La plupart de ces services consistent à faire un bilan fonctionnel des personnes blessées, en dépistant les fonctions pouvant être affectées (nerfs, muscles, articulations et os), ainsi qu'à donner des conseils personnalisés à la personne et à sa famille sur les positions à adopter, le transfert, la mobilité et les exercices à pratiquer. En parallèle de ces services, un accompagnement psychosocial devrait toujours être proposé afin d'aider les victimes et leurs familles. Enfin, un équipement adapté d’aide à la mobilité muni de roues devrait être inclus dans le processus de réadaptation, afin de favoriser le plus possible les fonctions motrices et l'autonomie. Ces services devraient systématiquement faire partie intégrante de l'approche globale des soins de santé et du suivi des personnes blessées dans les accidents de la route. La réadaptation sur le long terme est essentielle pour aider les personnes à atteindre un niveau fonctionnel optimal, notamment par le biais d'aides techniques et de technologies, puis en favorisant leur participation au sein de la société. Le personnel en charge de ce processus doit être informé et formé régulièrement.