Gestion des risques de catastrophes

Un risque peut être défini comme la probabilité de conséquences néfastes ou de pertes attendues (décès, traumatismes, propriété, moyens de subsistance, activité économique perturbée, ou environnement dégradé) résultant des interactions entre les aléas, d'origine naturelle ou humaine, les conditions de vulnérabilité et les capacités du groupe concerné. Selon la terminologie de la Stratégie internationale des Nations Unies pour la prévention des catastrophes, un aléa peut être lié à « un phénomène dangereux, une substance, activité humaine ou condition pouvant causer des pertes de vies humaines, des blessures ou d’autres effets sur la santé, des dommages aux biens, des pertes de moyens de subsistance et des services, des perturbations socio-économiques, ou des dommages à l’environnement ».41

carre48.jpg

Les aléas peuvent être d'origine naturelle ou liés à l'environnement, ainsi qu'aux dangers et aux risques technologiques. Handicap International axe actuellement ses actions de gestion des risques sur la question des catastrophes naturelles. Les acteurs clés du développement considèrent aussi la sécurité routière comme une catastrophe majeure. Dans la pratique, les secteurs de la gestion des risques et de la sécurité routière partagent de nombreux objectifs, stratégies, méthodologies et interventions afin de réduire les risques concernant les communautés vulnérables. Les actions menées vont de l'évaluation à la cartographie des risques, en passant par le renforcement des capacités des initiatives locales, l'éducation aux risques dans les écoles, les campagnes de sensibilisation au sein des communautés et les soins de premiers secours. Dans certains contextes, les partenaires clés de mise en œuvre sont communs aux deux secteurs, comme la Croix-Rouge par exemple, à travers sa prestation de soins de premiers secours.