Accessibilité universelle

L'accessibilité universelle consiste à permettre l’accès à tous les services et pour tous les usagers. Ces services incluent notamment le logement, la voirie, les transports, les espaces publics, les bâtiments, l'information, la communication et les aménagements proposés à la population. Nous entendons par « usagers » l'ensemble des personnes qui désirent utiliser ou qui utilisent ces services, notamment les personnes handicapées et toute personne à mobilité réduite (par exemple : les personnes âgées, les femmes enceintes, les enfants, les personnes qui transportent des charges lourdes, etc.).

La notion d'accessibilité doit nécessairement être basée sur le concept de continuité de la chaîne de déplacement et de sécurité humaine. Les liens entre accessibilité et sécurité routière semblent alors évidents, indissociables et indispensables. L'accessibilité universelle propose des normes et/ou des adaptations pour le développement urbain, en termes de sécurité routière. Par exemple, afin de faciliter l'utilisation des transports en commun par les personnes handicapées, quels que soient leurs types d’incapacités, les éléments suivants doivent être pris en compte :

  • La surface des voies piétonnes et des trottoirs doit être plane, régulière, goudronnée et antidérapante (revêtement tactile des sols). L'inclinaison des pentes doit être adaptée, avec des bandes de guidage tactiles, et l'aménagement urbain doit être attentivement conçu. Dans tous les cas, ces éléments doivent être conformes aux normes de conception universelle, afin de créer un environnement adapté aux usagers, notamment aux personnes handicapées.

  • Des ralentisseurs, en amont et en aval des passages piétons, doivent être équipés de pentes arrondies, de bandes de signalisation et de marquages routiers, tels que des bandes blanches et podotactiles.

  • Les autobus doivent être adaptés aux personnes présentant différents types d’incapacités, et équipés d'un système audio et visuel pour donner des informations sur les différents arrêts. La porte centrale doit être équipée d'une rampe amovible clairement indiquée aux usagers à l'aide de pictogrammes. Les arrêts effectués et les informations sur l'itinéraire doivent être annoncés de façon clairement audible. Les abribus en verre ou en verre acrylique doivent être signalés avec des bandes de couleur horizontales, et les emplacements d’arrêt doivent être délimités par des bordures en couleur pour une meilleure visibilité.

52.jpg